BTM Maréchal ferrant

Sommaire

Mise à jour: 04/2021

1 Le métier

Le maréchal-ferrant hautement qualifié maîtrise les savoir faire professionnels pratiques et technologiques représentatifs d’une production de haute qualité. Il assure et améliore la locomotion des équidés, des bovidés et autres onguligrades. Il a une vision globale des interventions nécessaires, de leurs conditions d’exécution et de leurs conséquences et intervient sur la boîte cornée, en fonction de l’animal et de son utilisation.


Il maîtrise la fabrication, la transformation et l’adaptation de tout type de fer dans les matériaux divers et détermine le meilleur mode de fixation en fonction de l’animal et de sa patholo­gie éventuelle. Il assure les premiers soins, prépare l’intervention du vétérinaire, exécute un certain nombre d’interventions de régularisation de la table dentaire. Il met en valeur la conformation de l’animal en fonction de sa race et de son emploi.

Il prévoit, négocie et gère les achats de produits et matières premières nécessaires. Professionnel responsable du développement et de la compétitivité de l’entreprise, il adapte sa production en fonction de la demande du client et du marché. Il maîtrise les coûts de fabrication, organise son travail et celui de ses collaborateurs. Il anime son équipe pour en développer les compétences et l’efficacité.

La création de la certification de maréchal ferrant (BTM), s’inscrit dans une démarche volontariste de la profession de satisfaire les besoins de qualifications professionnelles des entreprises artisanales du secteur.  En effet, la certification répond à un besoin de professionnalisation grandissant des maréchaux-ferrants.  Depuis la loi du 5 juillet 1996, l’exercice de l’activité est soumise à un niveau de qualification minimum, ce niveau n’est néanmoins pas suffisant pour appréhender la totalité du métier et répondre plus particulièrement aux demandes de soins (orthopédie équine, etc.) de tout type d’onguligrades.  Le BTM de maréchal-ferrant sanctionne une double qualification demandée par la profession : celle d’un professionnel hautement qualifié et en responsabilité technique et d’encadrement de la totalité des activités de la maréchalerie.  La profession a donc souhaité mettre en place un perfectionnement professionnel (à l’issue du CAPA) à même d’offrir aux maréchaux en activité et aux jeunes, la possibilité de renforcer leurs compétences. Le maréchal ferrant est le premier professionnel consulté en cas de boiterie, de défaut de conformation des membres ou d’irrégularité dans les allures des onguligrades. Il s’inscrit dans une filière de professionnels spécialisés dans les chevaux (vétérinaire, dentistes équins) avec lesquels il doit travailler en harmonie et en collaboration. Le maréchal ferrant doit aujourd’hui pouvoir s’adapter à tout type d’onguligrades (chevaux de races de plus en plus variées, mais également nouveaux animaux de compagnie, etc.), être un interlocuteur crédible tant auprès des propriétaires que des vétérinaires. De plus, la responsabilité du maréchal est engagée dès qu’il passe le licol à l’animal, exigeant donc du professionnel une maîtrise technique mais également des compétences dans la manipulation des chevaux et la compréhension de leurs comportements, leurs réactions.   

2 Responsable Formation

Formateur métier et référent formation  : Regis RIBES

  Escadron de Maréchalerie de la Garde républicaine, chef d’entreprise depuis 1991, formateur depuis 1996.

Formateur métier : Nicolas GIROUD

  BEPA Maréchalerie, chef d'entreprise depuis plus de 15 ans, habilitation Draaf

Vétérinaire : Cécile DELMAS

Vétérinaire équin

3 Conditions d'accès à la formation et prérequis

 

Prérequis : 

Etre titulaire d'un CAPa Maréchal-Ferrant ou d'un CTM Maréchal-Ferrant.

Conditions d’âge : 

L'âge minimum d’entrée en apprentissage est de 16ans.

L'âge maximum est de 30 ans (29 ans révolus).

L'âge maximum peut être porté à 35 ans (34 ans révolus) dans les cas suivants :

  • L'apprenti veut signer un nouveau contrat pour accéder à un niveau de diplôme supérieur à celui déjà obtenu
  • Le précédent contrat de l'apprenti a été rompu pour des raisons indépendantes de sa volonté,
  • Le précédent contrat de l'apprenti a été rompu pour inaptitude physique et temporaire

Dans ces cas, il ne doit pas s'écouler plus d'1 an entre les 2 contrats.

Il n'y a pas d'âge limite dans les cas suivants :

  • L'apprenti est reconnu travailleur handicapé
  • L'apprenti envisage de créer ou reprendre une entreprise supposant l'obtention d'un diplôme
  • L'apprenti est une personne inscrite en tant que sportif de haut niveau
  • L'apprenti n'obtient pas le diplôme ou le titre professionnel visé. Dans ce cas, l'apprentissage peut être prolongé pour 1 an maximum avec un nouveau contrat chez un autre employeur.

Modalités d’admission :

L’inscription au Centre de Formation d’Apprentis est différente de celle du système scolaire, Lycée, Fac, IUT, etc. car, ce qui va valider officiellement votre inscription à la formation c’est la signature d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation avec une entreprise puis l'enregistrement de ce dernier auprès de l'OPCO (Opérateur de compétence) de l'entreprise.

Sans contrat, c'est-à-dire si vous n’avez pas trouvé d’entreprise, vous ne pouvez pas être définitivement inscrit, toutefois vous pouvez commencer votre formation au CFA durant 3 mois. A l'issue de cette période si vous n'avez pas conclu de contrat d'apprentissage avec une entreprise vous ne pourrez pas continuer votre formation.

La rédaction, la signature et l'enregistrement d'un contrat d'apprentissage et d'une convention de formation est nécessaire pour être inscrit au CFA.

A cet effet, vous trouverez ci-dessous un formulaire à remplir en ligne :

Demande d'établissement  contrat d'apprentissage en ligne (cliquez ici)

Formation accessible aux personnes en situation de handicap avec possibilité d’en adapter la durée et les modalités.

Référent handicap à contacter : Directeur du CFA.

Le CFA est trés impliqué pour l'accueil d'un public diversifié et met à disposition son réseau de partenaires locaux qui permettent de sécuriser les parcours.Nous consulter pour la mise en place de mesures particulières.

4 Objectifs / Contenu de la formation

Objectif de la formation :

Obtention du BTM Maréchal-Ferrant. Le BTM (brevet technique des métiers) est un diplôme professionnel national délivré par l'assemblée permanente de la Chambres de Metiers et de l'Artisant.Un des enjeux essentiels est l'acquisition progressive des savoirs indispensables à la maîtrise technique d'un métier, ainsi que les compétences liées à la production et la gestion dans une entreprise.

La délivrance du diplôme est conditionné par le passage d’un examen.

Contenu de la formation :

Le plan de formation est conforme au réfrentiel diplome disponible ici: Référentiel BTM Maréchal-Ferrant

Bloc 1 : Parer, ferrer, forger dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité                                   

 - Adapter la localisation et l’organisation de l’aire de travail, de l’aire de ferrage en fonction du caractère du cheval afin de garantir la sécurité de l’animal, du professionnel et de l’environnement 

- Rétablir, entretenir les aplombs des onguligrades par le parage (couper la corne excédentaire) en fonction de la race, de l’utilisation (cheval de course, de loisir, etc) et de l’environnement (sols, pour ferrage ou nu pied) 

- Forger à partir d’un lopin des fers pour antérieurs et postérieurs (droits et gauches) classiques ou orthopédiques, thérapeutiques quelles que soient la taille, la morphologie ou la pathologie du sabot 

- Modifier par la chauffe des fers mécaniques ou forgés pour les adapter à l’anatomie spécifique de chaque onguligrade 

- Poser, fixer les fers mécaniques ou forgés y compris en aluminium (ferrer) selon la méthode adaptée au sujet (à la française, à l’anglaise ou au travail) dans le respect de la boite cornée, de l’intégrité de l’animal et des règles de sécurité 

- Optimiser le confort de l’onguligrade par la pose d’éléments complémentaires facilitant sa locomotion et son utilisation (crampons, cônes, plaques, etc) 

- Contrôler la régularité des allures, le confort du cheval avant et après chaque étape

-Régularisation de la table dentaire

Pratique professionnelle 

Bloc 2 : Evaluer la nature et la complexité de l’intervention en entretien ou thérapeutique avec ou sans collaboration du vétérinaire 

  - Assurer les soins d’urgence et les soins bénins, en collaboration avec le vétérinaire, dans les limites du code rural 

- Traiter les pathologies de la boite cornée relevant de la compétence du maréchal ferrant

Hippologie, Technologie, Santé/hygiène

Bloc 3 : Organiser et gérer l’activité de la maréchalerie 

 - Gérer et planifier les interventions et les moyens nécessaires à celles-ci dans un souci de rentabilité 

- Définir, faire appliquer la politique tarifaire de la maréchalerie 

- Communiquer et conseiller le propriétaire ou le responsable d’écurie sur les interventions réalisées ou à envisager, sur les soins à prodiguer, y compris en anglais

 Étude de cas, Langue vivante professionnelle, Mémoire professionnel, Résolution de problème

5 Durée de la formation

La durée de la  formation est de 900 H et se déroule sur deux ans.

 La première année

  • 11 semaines en CFA soit 396 H de formation
  • 35 semaines en entreprise
  • 5 semaines de congés payés

 La seconde année

  • 14 semaines en CFA soit 504 H de formation
  • 35 semaines en entreprise
  • 5 semaines de congés payés

Chaque semaine au C.F.A. comprend 36 heures d’enseignement.

Toutefois, après diagnostic préalable,entretien et/ou évaluation des acquis à l'entrée de la formation puis accord entre le CFA et l’entreprise, la durée de la formation peut être inférieure (ou supérieure en cas de signature tardive d'un contrat)  à celle de ce cycle de formation général pour tenir compte du niveau initial de compétences (diplômes ou expérience professionnelle dans le secteur d’activité).

Cette durée de la formation et donc du contrat d’apprentissage est fixée par une convention entre le CFA, l'employeur et l'apprenti lors de l’établissement du contrat.

La durée maximale du contrat peut être portée à 4 ans lorsque l'apprenti est un travailleur handicapé.

 

6 Modalités et délais d'accès

7 Financement / aides aux apprentis

Le coût fofaitaire annuel de la formation est de 6000 €, il est pris en charge pour l'apprenti et son représentant légal par les OPCO à travers le versement de la Taxe d'apprentissage par les entreprises.

Pour tout les apprentis de première année : fourniture gratuite du 1er équipement (EPI, outils nécessaires pour suivre la formation), délivré directement au CFA en début de formation.

Hébergements :

Plusieurs solutions d'hébergement s'offrent à vous afin de suivre cette formation:
Foyer des jeunes travailleurs "Le Venasque", 3 bis rue de la résidence 31800 Saint-Gaudens Tel: 05 61 94 72 72

Navettes CFA-Foyer gratuite tout les jours matin et soir.

Gites et chambres d'hôtes : Nous contactez.

Plusieurs solutions d'hébergement s'offrent à vous afin de suivre cette formation:
Foyer des jeunes travailleurs "Le Venasque", 3 bis rue de la résidence 31800 Saint-Gaudens Tel: 05 61 94 72 72

Navettes CFA-Foyer gratuite tout les jours matin et soir.


Gites et chambres d'hôtes : Nous contactez.

 

8 Méthodes mobilisées

 

Face à face pédagogique, ateliers, salle informatique, plateforme numérique.

Afin de créer des conditions les plus favorables pour la formation, le CFA met à disposition :

Des moyens pédagogiques :

  • Une Plateforme numérique Netyparéo équipée :

- des planning et emploi du temps en centre de formlation

- des ressources pédagogiques,

- des outils de communication,

  • Des supports de cours (format papier ou multimédia),
  • Des interventions extérieures (fournisseurs, démonstrations,, nouvelles techniques,..)
  • Des supports d’entraînements et d’évaluations,
  • Des études de cas.

Des moyens techniques :

  • Une salle de formation équipée d’ordinateurs connectés Internet et de vidéo projection,
  • Un plateau technique permettant de reproduire l’ensemble des situations de travail lié au métier visé.

Equipements :

  • 6 Forges à Gaz
  • 14 Forges à Charbons
  • 8 Box
  • Perfect Feet Trainer
  • Des salles de formation technologiques et enseignements généraux équipées et d’un vidéo projecteur.

 

9 Modalités d'évaluations

En cours de formation : Mise en ligne d’un bulletin d’évaluation semestriel.

Suivi de l’assiduité à chaque cours (appel) disponible sur la plateforme numérique.

En fin de formation : 

Examen terminal selon les modalités suivantes : Réglement examen BTM

1. Pratique professionnelle:

Épreuve de ferrage mécanique : Le jury indique au candidat l’origine, la pathologie et l’activité du cheval. Sur cette base, le candidat détermine le type de ferrure à adopter sur les postérieurs et les antérieurs. Il pare les pieds, procède à l’adaptation des fers mécaniques et ferre le cheval. 

Épreuve de ferrage orthopédique :  Le jury indique au candidat l’origine, la pathologie et l’activité du cheval. Sur cette base, le candidat détermine le type de ferrure à adopter sur les postérieurs et les antérieurs. Il forge les 4 fers correspondants. Il pare les pieds, procède à l’adaptation des fers forgés, pose si nécessaire les éléments complémentaires et ferre le cheval. 

Épreuve de forge : Le candidat forge 15 fers et un outil imposés. Il peut s’agir de fers pour antérieurs et/ou postérieurs, orthopédiques ou courants, pour poneys, poulains, chevaux de différentes races. Les tailles et les cotes sont données.   

 Évaluation des acquis en entreprise:

à travers un book des réalisations faites en entreprise et de tableaux d’appréciation des compétences. Uniquement pour les candidats en apprentissage.  

Épreuve d’hippologie:

Constituée d’une série de questions écrites sur l’anatomie, le comportement du cheval et son utilisation dans l’exercice du métier de maréchal ferrant 

Étude technologique:

Une série de questions évaluera les compétences du candidat en technologie, prévention et sécurité propres au métier et aux techniques de production (matériaux, équipements, règlementation, etc...) 

Épreuve de santé/hygiène:

Cette épreuve validera les compétences du candidat en santé-hygiène équine, les pathologies, l’étiologie, les pronostics, la lecture de radiologies, etc... Elle est constituée d’une série de questions et d’étude de cas écrites.  

Étude de cas - Épreuve écrite:

 Il est soumis au candidat un projet, une innovation avec un descriptif d’entreprise dont il devra étudier la faisabilité et les conditions de réalisation. 

 Pour cela il mobilisera l’ensemble des compétences contenues dans les fonctions :  

- innovation et commercialisation 

- gestion des coûts de production 

- organisation du travail 

- animation d’équipe  

Langue vivante professionnelle - Oral:

A partir d’un texte à caractère professionnel tiré au sort, le candidat démontre sa capacité à communiquer en anglais sur son métier, les matériels et les techniques professionnelles.   

Mémoire professionnel avec soutenance orale:

A partir d’un thème librement choisi, le candidat explore les impacts de son sujet (technique, produit, sécurité, etc) sur l’exercice de son métier, y compris sous un volet juridique. Le dossier est soutenu à l’oral.   

Résolution de problème : épreuve orale – 1 heure (30 mn de préparation + 30 mn d’entretien):

A partir d’un problème de production ou d’organisation décrit, le candidat doit analyser la difficulté rencontrée, proposer une résolution pour l’immédiat puis émettre des préconisations afin d’en éviter le renouvellement. 

Conservation de notes / Validation de blocs de compétences

11 Réussite aux examens

Les épreuves du BTM sont particulièrements sélectives.

Au niveau national * :

Année d'obtention de la certificationNombre de certifiésNombre de certifiés à la suite d’un parcours vaeTaux d'insertion global à 6 mois (en %)Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %)Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
201780100100100
2016150100100100
201513010010092
2014160100100100

* Nombre total d'inscrits au niveau national non communiqué par la chambre des métiers

Reçus à l'examen session 2020 CFA du Comminges : 5 / 19 soit 26%

Cliquez pour Retrouver tous les indicateurs de résultats sur le site national inserjeunes